Group-Irsea

L’IRSEA explore une nouvelle piste concernant la lutte contre la Covid19.

« Aux termes de 6 mois de recherche, nous avons réussi à identifier un groupe de molécules capables d’inhiber la réplication du virus. Nous atteignons 99,9% de réduction de la production de particules virales in vitro. »

L'irsea se mobilise dans la lutte contre la Covid-19


En ma qualité de fondateur de l’IRSEA (Institut de Recherche en Sémiochimie et Ethologie Appliquée) et de Président de Holding Group-IRSEA, j’ai l’immense plaisir de partager avec vous une nouvelle qui remplit de joie, d’espoir et de fierté, tous les membres de nos équipes scientifiques. Conscients des enjeux sanitaires, humains et sociétaux, de la crise sanitaire que traverse le Monde, nous avons décidé de mobiliser toute notre énergie pour rechercher des moyens de lutte contre le coronavirus SARS-CoV-2, responsable de la Covid19.

Aux termes de 6 mois de recherche, nous avons réussi à identifier un groupe de molécules, dont l’une avec nos partenaires d’Azur Isotopes capables d’inhiber la réplication du virus, puisque nous atteignons 99,9% de réduction de la production de particules virales, in vitro, avec des doses significativement inférieures aux doses qui font apparaître les premiers effets toxiques. Ces travaux ont fait l’objet de dépôts de demandes de brevets européens, dont les premiers rapports de recherche sont positifs. Il s’agit d’un nouvel espoir dans la lutte contre ce virus, mais aussi contre certains coronavirus pathogènes pour certains animaux domestiques comme le chat, le porc ou les bovins.

 

Le fruit d'un travail pluridisciplinaire 

Ces travaux sont, comme tous ceux que nous menons depuis 25 ans et qui ont donné lieu à de nombreuses applications en médecine vétérinaire, le fruit des recherches et de l’implication d’une équipe pluridisciplinaire, et internationale, totalement indépendante et uniquement financée par le fruit de ses travaux (les redevances sur ses brevets). Aucune influence d’aucune sorte, hors des délibérations et discussions entre les scientifiques impliqués, n’a orienté notre travail.

Il s’agit surtout d’une approche qui nous semble exemplaire et essentielle dans un monde qui prend enfin conscience des devoirs de l’Homme envers toutes les autres Espèces.

 

  •  Ces travaux ont été réalisés en suivant les axes essentiels de nos recherches et nos règles éthiques : 

 

La force du biomimetisme 

L’IRSEA, entreprise familiale et premier institut découvreur de phéromones de Mammifères et d’Oiseaux, mais aussi de nombreuses espèces d’Invertébrés, a mis au cœur de ses recherches la compréhension des mécanismes sous-tendant l’équilibre de chaque espèce, mais aussi celui des relations entre espèces, pour développer des solutions améliorant la relation de notre espèce avec toutes les autres. Pour nous, la compréhension de ces mécanismes, et leur utilisation pour restaurer les équilibres et améliorer le partage de notre planète et de ses ressources, est une règle, un idéal. Les champignons et les insectes nous ont guidés dans notre recherche de solution pour contrecarrer le virus SARS-CoV-2 responsable de la Covid19.

L'expertise de l'IRSEA en bio-informatique dans la réduction du recours à l'expérimentation animale. 

Les molécules que nous avons identifiées comme potentiel recours contre le virus SARS-CoV-2, ont été initialement validées au moyen de méthodes bio-informatiques et d’approche pharmacophore. Ces approches, qui impliquent de très lourds calculs, sont réalisées « in silico », c’est-à-dire sur l’ordinateur. Elles permettent de tester les interactions entre une molécule candidate et certains des protéines clés de la vie du virus. Bien entendu, il ne s’agit que de méthodes théoriques, débouchant sur des probabilités d’efficacité, mais en les croisant, on augmente leur pertinence, sans jamais impliquer des êtres vivants dans des procédures expérimentales nécessairement stressantes et généralement fatales.

A l’issue de cette phase, les molécules retenues ont été soumises à des tests dits « in vitro », concrètement des tests sur des cultures cellulaires infectées par des doses connues de virus SARS-CoV-2. Ces procédures permettent aussi de vérifier le niveau de toxicité cellulaire des molécules testées (rien de plus simple que de se débarrasser du virus si on tue son hôte, mais une telle solution n’a aucun intérêt clinique si on souhaite précisément soigner).

Un programme de recherche rythmé par la philosophie " One Health "

Un programme de recherche et développement qui prend en compte aussi les espèces animales victimes de coronavirus, et se situe volontairement dans la philosophie « One Health » (Une seule Santé) qui intègre les dimensions animales, végétales et environnementales, dans son approche de la santé. Nos travaux ont donc intégré l’étude de la pertinence de nos molécules pour traiter les coronaviroses animales. Nous avons appliqué cette méthode de développement de nouveau traitement à la médecine vétérinaire, pour que les animaux puissent bénéficier, en même temps que l’être humain, des derniers développements scientifiques. Ce partage avec les autres espèces nous apparaît aussi comme la meilleure façon, la plus éthique, de prévenir les pandémies de demain, dont on peut légitimement penser qu’elles seront des zoonoses. Ce programme de recherche nous a également permis de vérifier l’intérêt de ces molécules contre les autres coronavirus qui ont déjà atteint notre espèce.

 

Désormais, il nous reste à nouer des accords avec des entités capables de nous aider à mener les travaux de validation clinique de nos recherches, afin d’apporter au plus tôt, mais avec le souci de la sécurité sanitaire et environnementale, ces nouvelles armes contre une pandémie dont les conséquences sanitaires mais aussi sociétales et économiques, sont devant nous. Nous espérons aussi pouvoir apporter notre expérience dans la conception de nouvelles stratégies de conception d’outils thérapeutiques, intégrant rapidité, efficacité et respect de l’ensemble du Vivant.

 

Dr Patrick PAGEAT - Fondateur de l’IRSEA et Président de Holding Group-IRSEA

 

(+33)04 90 75 57 00
contact@irsea-institute.com
Lundi - Vendredi 08h|17h
Fermé le Samedi
Fermé le Dimanche
Quartier Salignan
84 400 APT