Group-Irsea

Recherche en sémiochimie et Ethologie appliquée

L'IRSEA ne travaille jamais à la recherche de solutions coercitives, des méthodes d'éradication. Mais au contraire, ce sont des recherches de cohabitation et de partage du monde dont nous disposons. Le développement d’analogues de sémiochimiques ouvre la voie vers de nouveaux moyens de communiquer aussi bien avec nos animaux de compagnie qu'avec les animaux d'élevage ou même avec les animaux qui nous sont nuisibles (parasites notamment) Cette communication permet d'éviter la violence des procédés parfois utilisés. L’idée est de cohabiter correctement dans le respect de toutes les espèces.

Notre point d’entré dans le monde scientifique a débuté grâce aux sémiochimiques et à l’éthologie, depuis, plusieurs axes autour de ces disciplines se sont développés.Notre expertise nous a permis de voir plus loin et de s’orienter vers d’autres activités de recherche.

 l’IRSEA a mis en œuvre huit grands axes de recherche :

 

Biologie Tissulaire :

Une partie du travail est focalisée sur la description des altérations qui peuvent affecter ces structures de détection des sémiochimiques afin de pouvoir comprendre leur impact sur le comportement et le bien-être des animaux. Ces altérations peuvent être causées par des phénomènes inflammatoires, mais aussi par des phénomènes dégénératifs liés au vieillissement de l’animal.

Nous travaillons en parallèle sur l’emploi et l’efficacité des greffes autologues de cellules souches olfactives pour soigner plusieurs maladies qui touchent les animaux et l’Homme, comme le vieillissement cérébral ou encore des pathologies ostéoarticulaires diverses.

 

 

Ecologie chimique :

Nous étudions ici les interactions chimiques entre les organismes vivants et leur environnement, mais aussi les mécanismes à la base de ces interactions et les effets qu’ils peuvent avoir sur le comportement des animaux. L’idée est donc d’étudier ces interactions dans le but de trouver des applications qui puissent favoriser la cohabitation entre les différentes espèces dans leur milieu naturel.

Nos études sont principalement focalisées sur les interactions hôtes-parasites ou encore proie-prédateur, nous essayons de comprendre comment la communication chimique intervient dans ces échanges afin de trouver des sémiochimiques qui peuvent aider dans la lutte contre certaines espèces nuisibles pour l’Hommes et ses animaux. Nous développons des stratégies durables et sans impact sur l’environnement.

 

 

Comportement et Bien-être Animal : 

Nos recherches portent sur l ’éthologie, la physiologie et le bien-être animal avec le but d’améliorer celui-ci. La compréhension et la connaissance de l’éthologie et de la physiologie de chaque espèce sont essentielles pour pouvoir améliorer leur bien-être, c’est pourquoi ces disciplines sont très liées.  Nous nous intéressons à toutes les espèces, dans tous les contextes possibles (maison, élevages, zoo…) pour apporter à la communauté scientifique de nouvelles réponses dans ces domaines. Dans ce contexte plusieurs messages chimiques sont étudiés pour mesurer leurs effets sur le comportement et la physiologie de différentes espèces.

 

 

Biologie Moléculaire de la Communication Chimique :

Les chercheurs s’attachent à identifier et à approfondir les connaissances au sujet de tous les acteurs moléculaires de la communication chimique. Cela comprend évidemment les sémiochimiques, c’est-à-dire les molécules chimiques constitutives d’un signal de communication entre êtres vivants. Nous cherchons à les identifier et à connaître leurs caractéristiques afin de développer des outils de communication avec ces êtres vivants, basé sur leur « langage naturel », pour mieux réguler leur comportement/état émotionnel. Cela comprend aussi les acteurs moléculaires du vivants, dits « biochimiques », c’est-à-dire les protéines de transport des sémiochimiques (OBP : Odorant Binding-Protein ou PBP : Pheromone Binding-Protein), les protéines réceptrices au sein des organes olfactifs qui captent les sémiochimiques et ainsi stimulent le système nerveux central, ainsi que les acteurs moléculaires « effecteurs », comme les neuromodulateurs ou hormones, qui vont transmettre le message à l’intérieur du cerveau et de l’organisme pour déclencher un changement de comportement/d’état physiologique par exemple

 

 

Enjeux

Le développement de la chimie et de la pharmacologie moderne avait fait espérer un avenir sanitaire radieux, tant...

Les Services et Départements

Découvrez l'ensemble des Services et Départements de l'IRSEA à Apt.
Nom, prénoms, photo et poste de chacun des...

Nos moyens techniques

Dans le cadre de l’évaluation des produits issus de la recherche à l’IRSEA, l’institut s’est doté de moyens pour...

Applications brevetées

Les applications brevetées qui sont issues de ces travaux, font l’objet de contrats de licence avec des laboratoires...

Partenaires scientifiques

IRSEA a signé des accords de coopération scientifique et d’enseignement avec différentes entités

(+33)04 90 75 57 00
contact@irsea-institute.com
Lundi - Vendredi 08h|17h
Fermé le Samedi
Fermé le Dimanche
Quartier Salignan
84 400 APT